logo-tdc

Nouveauté !

Commandez et gérez vos billets avec l'application mobile

Télécharger Non merci

Urs SchönebaumArtiste

Après des études de photographie à Munich, Urs Schönebaum travaille aux côtés de Max Keller au département lumières du Münchner Kammerspiele entre 1995 et 1998. Il devient ensuite assistant metteur en scène au Grand Théâtre de Genève et au Lincoln Center de New York, avant d’entamer une carrière en solo de créateur lumières en2000.
Travaillant aussi bien pour l’opéra que pour le théâtre parlé, il collabore régulièrement avec des metteurs en scène tels que Thomas Ostermeier, William Kentridge, Pierre Audi, Michael Haneke et Robert Wilson. Les plus grandes institutions l’accueillent : Opéra national de Paris, Théâtre du Châtelet, Comédie-Française, Opéra de Lyon, Covent Garden de Londres, Monnaie de Bruxelles, Staatsoper et Schaubühne de Berlin, Bayerische Staatsoper et Residenztheaterde Munich, Teatro dell’Opera de Rome, Teatro Real de Madrid, Bolchoï de Moscou, Metropolitan Opera de New York, festivals d’Avignon, Aix-en-Provence, Bayreuth et Salzbourg, Wiener Festwochen…
Parallèlement, Urs Schönebaum crée les lumières pour des projets artistiques de Vanessa Beecroft, Anselm Kiefer, Dan Graham et Marina Abramovic, ainsi que pour des installations à Cracovie,Munich, Salzbourg et New York. L’Opéra national de Montpellier lui a confié la mise en scène, les décors et les lumières de deux productions lyriques : Jezt de Mathis Nitschke couplé avec What Next d’Elliott Carter (2012), puis Happy Happy du même Mathis Nitschke (2014).