logo-tdc

Nouveauté !

Commandez et gérez vos billets avec l'application mobile

Télécharger Non merci

Nicholas GarrettArtiste

Formé au Trinity College of Music, Nicholas Garrett fait ses débuts à l’English National Opera en Baron Douphol dans La Traviata. En 2001, il fait ses premiers pas au Covent Garden de Londres dans Palestrinade Pfitzner, un théâtre où il se produit régulièrement, aussi bien sur la « grande » scène (Gianni Schicchi) qu’au Linbury Studio (The Vision of Lear de Hoshio Tosokawa, Thérèse Raquin de Tobias Picker, Into the Woods de Sondheim). Invité par les autres compagnies britanniques, il est à l’affiche du Scottish Opera (La Bohème, La Dame de pique, Parsifal), d’Opera North (Love Life de Weill, Of Thee I Sing de Gershwin, Carmen), de l’English Touring Opera (Rigoletto, Le nozze di Figaro, Les Pêcheurs de perles, La Tragédie de Carmen), d’Opera Holland Park (Don Giovanni, Carmen, Il barbiere di Siviglia, Tosca, Così fan tutte, La fanciulla del West), du Grange Park Opera (The Mikado), du Pimlico Opera (Don Giovanni), de l’Almeida Opera (Kantan et Damask Drum d’Alexander Goehr) et du BuxtonFestival (The Telephone de Menotti).
Hors du Royaume-Uni, Nicholas Garrett a chanté à l’Opéra national de Paris (Il barbiere di Siviglia, Don Carlo), au Châtelet (A Little Night Music, Sweeney Todd, Sunday in the Park with George etInto the Woods de Sondheim, Carousel de Rodgers et Hammerstein), au Grand Théâtre de Genève (Galilée de Michael Jarrell en première mondiale), à l’Opéra de Nantes (Boris Godounov), à Penang, en Malaisie (Le Pays du sourire) et à Tokyo (Sinfonia de Berio dans le cadre du Festival Boulez, en 1995).