logo-tdc

Nouveauté !

Commandez et gérez vos billets avec l'application mobile

Télécharger Non merci
JFZenigma_1600
Jean-François Zygel

20 000 lieues sous les mers

« Jules Verne est vraiment l’écrivain de l’imagination. De sa chambre, il a su créer d’innombrables mondes, reflets de contrées lointaines ou de temps futurs, dont il a imaginé le moindre détail, renforçant en quelque sorte la puissance du rêve par l’intensité de son réalisme.
Quand on lit Jules Verne, on perçoit forcément des images, on entend forcément des voix, des sons, une musique, une atmosphère. »

Les principaux protagonistes de ce génial roman (le capitaine Nemo, le professeur Aronnax, Conseil, Ned Land) sont incarnés par un chanteur, un acteur, un danseur contemporain venu du hip-hop et Jean-François Zygel au piano et au fender rhodes. L’équipage ? Un ensemble de treize saxophonistes, ponctués par la percussion poétique et virtuose de Joël Grare.

« Pour cette transposition musicale et scénique de 20 000 lieues sous les mers, j’ai composé des pièces pour treize saxophones qui figurent une sorte d’orgue vivant : celui que joue le capitaine Nemo dans ses moments de désespoir ou de misanthropie aiguë. »

Jean-François Zygel, piano et Fender Rhodes
Philippe Meyer, récitant
Nicolas Cavallier, basse
Philippe Geiss, saxophones
Joël Grare, percussions
Kevin Mischel, danse
Ensemble de saxophones de Strasbourg

Média

  • 11083886_425407697620144_1070165366780422708_n
  • 11083886_425407697620144_1070165366780422708_n
  • 11018583_425407707620143_4858348469119179176_n
  • 10356202_425407740953473_5120519279913790976_n
  • 11079637_425407760953471_5832178751753731786_n
  • 11083846_425407817620132_4286990491559665385_n
  • 10425411_425407867620127_9165028337358265968_n
  • 17631_425407884286792_7324968692866245374_n

Compléments

Les concerts ENIGMA de Jean-François Zygel sont autant des spectacles que des concerts. Chacun d’eux est une transposition musicale, scénique, visuelle d’une œuvre littéraire : Lewis Carroll le 25 janvier dernier, Jules Verne le 1er mars prochain et Marcel Proust le 26 avril.

« Cela faisait très longtemps que je cherchais la forme idéale d’un concert qui ne soit pas seulement un ‘’concert d’oreilles’’ mais aussi un ‘’concert d’yeux’’, où l’imagination du spectateur serait captée, amplifiée, stimulée aussi bien par la musique que par le texte, la danse et l’image.
Ma découverte durant mes années de conservatoire des spectacles de Bob Wilson et mon amour du théâtre et de la danse m’ont toujours fait rêver d’une forme inédite de concerts-spectacles, où tout serait subordonné, comme dans un rêve, à une VISION. »

Chaque concert ENIGMA réunit donc instruments, chant, danse, théâtre, cinéma et vidéo.

« La lumière est pour moi l’élément central, justement parce qu’elle est immatérielle et insaisissable. C’est elle qui dessine, qui sculpte l’espace. Elle modifie notre perception de la musique et de la scène. »