Nouveauté !

Commandez et gérez vos billets avec l'application mobile

Télécharger Non merci
Comédie musicale
Production Châtelet

Kiss me, Kate

Dernier succès majeur de son compositeur et premier musical à avoir obtenu un Tony Award en 1949, dotée d’un livret shakespearien hilarant et d’une partition enlevée, Kiss Me, Kate (Embrasse moi, chérie) est la comédie musicale par excellence.

Quand l’idée de transformer une pièce de Shakespeare en comédie musicale s’avère plus compliquée que prévu… Un célèbre metteur en scène engage son ex-femme, au fort tempérament, pour le rôle-titre de La Mégère apprivoisée. S’ensuivent des chassés croisés amoureux et d’amusantes péripéties, l’un des acteurs de la pièce étant notamment poursuivi pour dettes de jeu par des gangsters jusque sur scène… Du théâtre dans le théâtre à son meilleur, porté parles sublimes chansons de Cole Porter chantées et dansées sur des airs mêlant le jazz à des pastiches virtuoses de valse viennoise.

En coproduction avec les Théâtres de la Ville de Luxembourg
Édition critique de David Charles Abell et Seann Alderking
Livret inspiré de La Mégère apprivoisée de Shakespeare
Présenté en accord avec TAMS-WITMARK MUSIC LIBRARY, INC. 560 Lexington Avenue, New York, New York 10022, U.S.A. et Drama-Paris .

Partagez #KissMeKate sur les réseaux !
Découvrez nos playlist : la création de l’œuvre en 1948 et une sélection Cole Porter

Durée du spectacle : 2h45 environ, avec entracte

Distribution

Compléments

Lee Blakeley présente Kiss me, Kate

Extrait de la conférence de Patrick Niedo


Après Bernstein, Rodgers & Hammerstein, Lerner & Loewe, Cole Porter fait son entrée au Châtelet. Tout comme Stephen Sondheim (dont nous présentons Passion en première française mars 2016), Cole Porter écrit la musique et les paroles de ses comédies musicales.
Autre grand rendez-vous de notre saison, la création mondiale du premier musical cubain, Carmen la Cubana, nouvelle adaptation de l'opéra célèbre de George Bizet après - entre autres - celle d'Hammerstein portée à l'écran par Otto Preminger. La comédie musicale de Broadway étant en effet indissociable de celle d'Hollywood, comme nous avons pu le voir plus tôt dans la saison avec Singin' in the Rain (qui pour une fois prenait l'exercice à l'envers, la version scénique arrivant après le film).

Le 12 février 2016 à 20h
Vous aimerez aussi