Rodgers & Hammerstein

#ThrowBackThursday

A l’occasion de la nouvelle production de The King and I, retour sur les précédentes œuvres de Rodgers & Hammerstein au Châtelet.

The Sound of Music
Nouvelle production, première française le 6 décembre 2009

Extrait du programme :

Composée, à l’origine, de numéros chantés reliés par une intrigue assez vague, la comédie musicale américaine se modernise dans le courant des années 1930 sous l’influence du cinéma parlant, développant à son tour des scénarios plus élaborés. Si des géants comme Irving Berlin, Cole Porter ou George Gershwin se sont illustrés dans le musical « première manière » (ce qui ne les empêchera pas d’évoluer au fil du temps), les œuvres écrites par le compositeur Richard Rodgers (1902-1979) et le librettiste Oscar Hammerstein II (1895-1960) vont véritablement marquer l’histoire du genre à partir des années 1940, parallèlement à celles de Leonard Bernstein et Jerome Robbins.

Richard Rodgers avait commencé sa brillante carrière avec le librettiste Lorenz Hart, mais la mort de celui-ci en 1943 amène le compositeur à chercher un nouveau partenaire. Avec Oklahoma! (1943), le tandem Rodgers et Hammerstein inaugure une collaboration allant devenir légendaire. N’hésitant pas à s’emparer de sujets graves ou de faits de société qu’ils traitent de manière légère et raffinée, ils produisent un certain nombre d’œuvres qui deviendront des classiques, et dont la renommée grandira encore grâce à leurs adaptations cinématographiques. Parmi celles-ci, on peut citer South Pacific (1949), The King and I (1951) et The Sound of Music (La Mélodie du bonheur).

Le sujet de ce dernier musical leur est suggéré en 1958 par la chanteuse Mary Martin − vedette de South Pacific devenue ensuite une amie intime des auteurs –, qui s’est enthousiasmée pour le récit autobiographique de Maria Augusta von Trapp The Story of the Trapp Family Singers, relatant sa vie en Autriche avant-guerre et sa fuite avec sa famille au moment de l’Anschluss en 1938. Créé à Broadway au Lunt-Fontanne Theatre le 16 novembre 1959 avec Mary Martin dans le rôle de Maria, The Sound of Music remporta un triomphe. Cette œuvre marqua aussi la fin d’une association artistique exceptionnelle, puisqu’Oscar Hammerstein II allait mourir quelques mois après.

L’attention de Hollywood ayant été attirée par cet immense succès, Richard Rodgers assura seul le développement cinématographique du projet. Réalisé par Robert Wise avec l’actrice Julie Andrews, le film, sorti en 1965, deviendra un phénomène mondial.

The Sound of Music n’a jamais été donné en version scénique à Paris. Cette nouvelle production est mise en scène par Emilio Sagi et dirigée par Kevin Farrell, à la tête de l’Orchestre Pasdeloup.

The king and I : du 13 au 29 juin 2014